anticholinergiques : opioïdes

Le dextropropoxyphène (DPX) est un analgésique opioïde synthétique. Agissant sur les récepteurs opioïdes, il est quinze fois moins puissant que la morphine. Il est commercialisé en association à des analgésiques de faible puissance comme le paracétamol (Di-Antalvic® par exemple) et est indiqué dans les douleurs d’intensité modérée à forte
Le fentanyl (R5240, sel citrique) est un analgésique opioïde, synthétisé pour la première fois en Belgique vers la fin des années 1950. Son potentiel analgésique vaut environ 100 fois celui de la morphine2
La morphine (du grec Μορφεύς, Morphée, dieu grec du sommeil et des rêves) est un alcaloïde de l’opium utilisé comme médicament contre la douleur (analgésique). Découverte en 1804,
Meperidine / Demerol : La péthidine (Dolantine, Demerol, anciennement Dolosal) est un antalgique opiacé de synthèse, dérivé de la pipéridine, morphinomimétique agoniste pur, classe 3 de l’OMS. En thérapeutique, elle est utilisée en intramusculaire sous la forme de chlorhydrate de péthidine. Elle possède un pouvoir histaminolibérateur.
La péthidine  / Dolantine, Demerol, anciennement Dolosal est un antalgique opiacé de synthèse, dérivé de la pipéridine, morphinomimétique agoniste pur, classe 3 de l’OMS. En thérapeutique, elle est utilisée en intramusculaire sous la forme de chlorhydrate de péthidine. Elle possède un pouvoir histaminolibérateur.
Le lopéramide  (R18553) / Imodium, IMOSSEL  INDIARAL autres est un antidiarrhéique employé contre les diarrhées chroniques associées aux maladies inflammatoires du côlon. Il stimule l’absorption d’eau et d’électrolytes au niveau de l’entérocyte…..Le lopéramide est un analogue structurel des opiacés
La codéine, ou 3-méthylmorphine, est l’un des alcaloïdes contenus dans le pavot somnifère (Papaver somniferum). Elle est utilisée comme analgésique et comme antitussif narcotique. Elle a été isolée pour la première fois en 1832 par le chimiste français Pierre Jean Robiquet. Son nom provient du nom en grec de la tête de pavot (60 mg codéine = 10 mg de morphine)
Le tramadol (Nobligan, Tiparol, Topalgic, Tradolan, Tramal, Ultram, Ixprim) est un antalgique central développé par la firme allemande Grünenthal GmbH dans les années 70. On le classe dans la catégorie des antalgiques de niveau 2, catégorie comprenant la codéine et le dextropropoxyphène. Il agit sur le même type de récepteur que la morphine, c’est un agoniste des récepteurs morphiniques

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s